Oups j’ai sur-optimisé mes mots-clés !

définir mots clés pour le référencement naturel

Oups j’ai sur-optimisé mes mots-clés !

Lorsque vous écrivez un contenu pour du web, il est pratique courante de s’interroger sur les mots-clés à optimiser pour que le contenu soit bien référencé et qu’il génère du trafic sur votre site internet. Cependant, si cela est une bonne pratique sur le papier, cela peut aussi être une source de sur-optimisation.

Rappel : un humain lit votre texte

Règle d’or, toujours écrire pour le lecteur et non pour les robots. Néanmoins, quelques mots-clés bien placés peuvent servir aux lecteurs et aussi aux robots, c’est pourquoi il ne faut pas s’en priver. Tous les référenceurs ont leur recette de cuisine, certains utilisent même des principes ressemblant plus à des équations mathématiques ! Pour ma part, je préfère rester dans la logique et l’intuitivité de l’écriture. Tout d’abord, c’est beaucoup plus simple d’appréhender une rédaction sous cet angle là et ensuite cela parait bien plus naturel à la lecture. Or devinez quoi, les robots de chez Google adorent quand le contenu est naturel.

Mot-clé ou longue traîne ?

Dans les mots-clés, il faut distinguer les keywords (1 à 2 mots) et les expressions dites de « longue traîne » qui correspondent à un groupe de mots souvent utilisé dans les recherches des internautes (exemple, « billets de train pas chers »). La longue traîne c’est très bien, elle doit être travaillée. Seulement, placer 4 ou 5 fois dans un article ce genre d’expression, qui ne correspond pas vraiment à ce que l’on pourrait lire naturellement dans un texte, revient à saccager le référencement du site internet concerné.

Comment bien choisir les mots-clés ?

Google vous propose pour cela un outil gratuit et bien pratique : Google Trends. Cet outil vous permet de sélectionner une région et une période de temps et d’analyse pour un mot-clé donné les volumes de recherche. Il vous donne aussi d’autres mots-clés correspondant aux recherches associées. C’est un outil extrêmement utile et facile à prendre à main.

Billet de blog rapide ou roman ?

Enfin dernier conseil, les mots-clés sont importants mais la sémantique qui va avec l’est aussi. Pour être qualitatif, un article doit être long et dense. En effet, si vous choisissez d’écrire sur un sujet autant détailler votre propos. Pour cela, exit les contenus à 300 mots mais privilégiez des écrits dépassant les 1000 mots. De plus, il paraîtra plus naturel de voir écrit votre mot-clé plusieurs dans un texte d’une telle longueur que dans un petit billet.

Un peu de design ne fait pas de mal

Pour rendre la lecture agréable, essayez de structurer votre texte avec des titres et sous-titres si besoins. Vous pouvez aussi utiliser le gras pour faire apparaître les notions importantes et faciliter ainsi la lecture dite « en diagonale ». N’abusez pas des couleurs dans votre texte, vous pouvez utiliser des couleurs différentes pour les liens mais pour le reste restez sur une couleur neutre. Vous pouvez agrémenter votre texte de médias, ils participent aussi au référencement et sont une pause divertissante dans la lecture.

En résumé

Ne forcez pas votre écriture et appuyez vous sur Google Trends et votre connaissance du secteur pour écrire sur des sujets sur lesquels les internautes s’interrogent. Soyez professionnel dans votre écriture et montrez ainsi que vous maîtrisez votre domaine.

Marion Duverger
Marion Duverger
mduverger@comptoir-ballan.fr
Aucun commentaire

Poster un commentaire

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte